L’Orient’Oise 2021 – parcours Élite par Ben&Colt

J-2

L’analyse du programme (103kms pour environ 8h30 de course avec les barrières horaires imposées) nous laisse à penser qu’il sera impossible de prendre toutes les balises. Nous préparons donc une feuille de route avec 15 min de marge sur les 3 barrières horaires.

 

J-1

3h de route et bivouac sur place avec en fond sonore pour Ben les ronflements de Colt et une rave-party en périphérie. La nuit est courte, 3 à 4h de sommeil tout au plus.

 

H-1

Ben repère LA grosse équipe (mixte) du plateau : Pinsard et Rudkiewicz, du club d’orientation Balise25, tous deux sélectionnés dans l’équipe de France VTT’O.

 

4h du matin : Prologue

Ben réussit son mur d’escalade et Colt rate son tir à l’arc = les balises 1 et 2 de la S1 ne seront pas à prendre. Il nous reste 1h15 pour déposer les VTT et préparer notre matériel en vue du briefing à 5h45.

 

6h du mat : S1 : petite CO urbaine 3km

Nous partons en premier et démarrons en douceur… pour déverrouiller le système digestif de Ben, tendu par le programme qui se présente !

 

S2 : VTT RoadBook 6km

De nuit et sans difficulté majeure, mais le peloton est déjà bien étiré et nous sommes dans le groupe de tête.

 

S3 : CO IOF 5km

Rapidement, on se retrouve en solo. Pas d’erreur sur une CO sélective à cause d’une végétation très dense : on doit tout de même se recaler à la 6 et surtout on gardera en mémoire l’attaque de la 2 (nous sortons de la 10 et voulions prendre le chemin à l’ouest, au final on arrive jusqu’à la balise sans voir ce chemin). Malgré des choix différents on ressort en tête avec Pinsard et Rudkiewicz, cela confirme notre pressentiment : c’est l’équipe à suivre. On a toutes les balises mais 5 min de retard sur notre planning.

 

S4 : VTT IGN 13,5km

Après quelques kms dans les roues de l’équipe Balise 25, un gros boom retenti… un coup de fusil ? Non ! Ben explose son pneu arrière pourtant monté en tubeless dans un chemin de cailloux. On répare mais le pneu est bien entaillé sur 2 cm, pas sûr que cela tienne pour la suite, croisons les doigts pour qu’il n’y ai pas d’hernie. On perd 10 min sur ce pépin mécanique… la marge du planning initial n’existe plus. Grosse déception car nos lièvres sont désormais loin devant. S’en suit une petite erreur de lecture de carte, nous prenons la balise 6 alors qu’elle est à faire dans la section S8.

On arrive au CP3, départ des S5, S6 et S7 avec la 1ère barrière horaire de fin d’entrée dans les sections à 10h00.

 

S5 : Roller 5km

On commence donc le roller en ayant brûlé nos 15 min de marge sur notre planning. Le roller est simple, c’est une piste cyclable en A/R. Ben se débrouille comme un champion pour une première et on double quelques équipes qui ont pris la (mauvaise) option Trottinette.

 

S6 : VTT IOF 13km

On choisit de tout faire en contournant au max le dénivelé. Notre choix sera dans l’ordre : 6-8-7-9-3-2-4-5.

 

S7 : CO IOF 8km

Là, on entre dans le dur. L’orientation se fait à 2 et les balises s’enchaînent mais on commence à piocher dans les réserves physiques et la chaleur est déjà bien présente. Regardez l’enchaînement 15-2-1-4-3 qu’on fera quasiment sous le trait. Alors que nous sommes parmi les dernières équipes dans la forêt, nous ouvrons le boîtier 4, cela confirme que cette CO aura été très sélective. Nous rentrons au CP3 à 10h50 quasiment les derniers : nous avons maintenant 17 min de retard sur notre planning et l’orga nous annonce 40 minutes minimum pour faire la S8. Il ne faudra pas trainer, la prochaine barrière horaire étant dans … 40 minutes !

 

S8 : VTT IGN 13km (Cf. 3ème photo)

Cette section est linéaire et impossible de shunter : il faut « mettre du braquet » mais Colt coince physiquement. Ben l’encourage formidablement et tout reste jouable… jusqu’à la 8 qui est posée au sol et qu’on met 2/3 min à trouver avec une autre équipe. Là, la barrière de 11h30 semble inaccessible mais on remet les gaz et on lâche l’autre équipe. Colt monte dans les tours pour atteindre le rouge… et ne plus en sortir. On arrive à la 10 : c’est un azimut distance de 50m à faire dans un tunnel. On choisit de lâcher notre 1ère balise (20 minutes de pénalité) : on ne le sait pas encore mais c’est sans doute à cet instant que l’on perd le raid ! Gros coup de jus, Ben à fond avec Colt dans sa roue, on rentre finalement les derniers au CP4 pour la S9 à 11h29min30sec… enfin, disons que nous aurions dû être les derniers … car une équipe rentrera à 11h31 et quelques secondes … l’orga, complaisante sur le moment, l’autorisant à prendre le départ du Run&Bike.

 

S9 : R&B 9km

Colt annonce la couleur : « Ben, le raid est terminé pour moi. Je suis totalement cramé. ». Problème, il reste encore 40kms de course, environ 3h. C’est un R&B urbain sous une chaleur devenue écrasante, il est midi, la donne se complique. Colt est en mode survie sur le VTT pendant que Ben enchaîne les kms à pied en n’oubliant pas la pause rafraîchissement des pieds dans la rivière (thermorégulation, une pensée pour Pigec et VincentV). On termine cette section sans prendre la balise 3, pour retrouver de la marge sur notre planning de départ.

 

S10 : VTT IGN 20km

Ce VTT se fera sous un soleil écrasant. Colt est scotché sur son vélo mais ne se résigne pas. On rejoint les concurrents du circuit Sportif et, Oh miracle, on double un bon nombre d’équipes. On choisit de shunter la 5 et, après une orientation sans faute de la part de Ben sur l’ensemble de la section, nous arrivons au CP5 juste avant la barrière de 13h30.

 

S11 : CO IOF 6,5km

5 minutes de pause le temps pour Colt de se ravitailler dans l’espoir de retrouver du jus et pour Ben de tracer l’itinéraire. Cette dernière CO sera pour nous un véritable calvaire. Nous oublions dans un 1er temps la 25 puis les 2/3 de cette section se fera dans les ronces et les orties. Colt est totalement incapable de courir et suit Ben qui enchaîne les azimuts sans faute. Erreur d’inattention lors du traçage, des clôtures infranchissables nous obligent à revoir le choix lorsque l’on sort de la 3. Nous ferons finalement 23-27-12-4-14-18-16-13-15. Pour montrer qu’il est humain, Ben s’éteindra sur les 5 dernières balises, pris d’une crampe d’estomac pour y laisser une marque de son passage.

14h57 : Nous terminons ce raid 3 min avant la barrière de 15h00 dans un état pitoyable. Il n’en fallait pas plus. Dans la foulée, la GEC nous met un dernier coup de massue sur la tête en nous annonçant 2ème au scratch derrière Pinsard et Rudkiewicz, à 18 minutes. Impensable vue la physionomie de notre fin de course et la densité des équipes engagées.

Au final, nous terminerons 3ème au scratch et 2ème en Homme. Que de regrets quand nous voyons que l’équipe qui s’intercale entre nous est celle qui arriva à 11h31 au Run&Bike…

Un grand bravo à toute l’orga pour ce très très beau raid que nous découvrions : les cartes y sont de qualité, l’orientation y est sélective et le dosage VTT/CAP y est parfaitement équilibré. Finalement, peut-être y manquait-il juste un peu plus de rigueur dans la gestion des barrières horaires.

Vik’Azim sur les réseaux

Vik’azim © All rights reserved 2020.