Les différentes disciplines

(source : wikipedia)

Avec ses cinq spécialités, la course d’orientation est un sport adapté aux envies de chacun. La course d’orientation peut ainsi se pratiquer à pied, à VTT, en ski, en raid ou en multisports. Il existe même une spécialité adaptée aux personnes en situation de handicap : la course d’orientation de précision.

Thierry Gueorgiou en 2007

▶ Course d’orientation à pied

Les concurrents disposent d’une carte d’orientation et d’une boussole. Sur la carte sont mentionnées, en surcharge, les localisations !

  • du départ de la course, représenté par un triangle ;

  • de l’arrivée, représentée par deux cercles concentriques ;

  • des postes de contrôle intermédiaires, représentés par des cercles numérotés.

Pour le coureur, la course consiste à rejoindre le plus rapidement possible l’arrivée depuis le départ en passant par les différents postes de contrôle, dans l’ordre obligatoire de leur numérotation, en suivant un cheminement laissé à son appréciation.

▶ Longue distance

La longue distance est le format individuel le plus long et à l’origine, elle valorise toutes les techniques d’orientation, ainsi que la vitesse et l’endurance. Pour les championnats du monde élites, les temps de référence pour le vainqueur sont de 100 minutes pour les hommes et 75 minutes pour les femmes. L’échelle de la carte est au 1/15 000 ou 1/10 000 en fonction des catégories.

▶ Moyenne distance

En moyenne distance, les postes sont plus techniques et la distance plus courte oblige une course rapide. Pour les élites, les temps de référence pour les vainqueurs sont de 30 à 35 minutes aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Ce format se pratique sur carte au 1/10 000 ou au 1/7 500.

▶ Sprint

Le Sprint est le format de course le plus court ; il se pratique dans des parcs urbains ou sur des terrains urbanisés ou encore en forêt. La carte utilisée est à plus grande échelle, de 1/4 000 à 1/5 000. Les terrains étant généralement très ouverts et les postes de contrôle rapprochés, la durée d’un sprint varie de 12 à 15 minutes pour les vainqueurs.

▶ Relais

Épreuve de relais (Championnats du monde 2010)

Ce type de course implique des équipes de concurrents, les équipiers courant les uns après les autres. Chaque équipe effectue finalement un parcours identique. L’épreuve est remportée par l’équipe totalisant le meilleur temps de course.

▶ Sprint relais et relais mixte

Format de course récent, le sprint relais est une course se déroulant principalement dans des zones urbaines (rues, bâtiments) et des parcs. Une équipe se compose de 4 coureurs (dame-homme-homme-dame) où les meilleurs temps sur chaque relais sont de 12 à 15 minutes.

▶ Knockout sprint

Depuis 2018 la fédération internationale a créé un nouveau format de course le “Knockout Sprint”. Se déroulant en milieu urbain avec les mêmes exigences que le sprint, ce format spectaculaire met en confrontation directe les coureurs lors d’un départ en masse. On retrouve plusieurs phases de course : qualification (8 à 10 min de course), puis quart de finale, demi-finale et enfin finale (6 à 8 min de course) qui oppose 6 coureurs.

Ce format est rentré dans le circuit coupe du monde en 2018 et intégrera le programme des WOC en 2020.

▶ La Course au score ou Course aux points

La course au score exige des concurrents de visiter le plus grand nombre possible de postes de contrôle dans un laps de temps limité mais dans un ordre laissé au choix du concurrent. Les concurrents quittent habituellement le départ en masse (et non plus chacun à leur tour) et disposent, par exemple, d’une heure. Les postes de contrôle peuvent représenter des valeurs différentes en fonction de la difficulté pour les atteindre ou de la distance à parcourir pour les visiter. Tout retard génère une pénalité. Le concurrent vainqueur est celui ayant accumulé le plus grand nombre de points sur l’échelle des valeurs.

▶ L’orientation à VTT

La course d’orientation à VTT (COVTT ou MTBO en anglais), est une course d’orientation dans laquelle les concurrents, en utilisant des VTT, doivent naviguer indépendamment à travers leur carte. Les concurrents doivent rejoindre un certain nombre de points de contrôle (postes) marqués sur la carte dans les plus brefs délais, aidé seulement par leur carte et leur boussole. Le parcours, défini par l’emplacement des postes, n’est révélé aux concurrents qu’une minute avant qu’ils commencent. Contrairement à de la course d’orientation pédestre, l’orienteur est à VTT et rouler hors des pistes ou des sentiers n’est autorisé que dans les zones indiquées sur la carte par les symboles appropriés.

La course d’Orientation à VTT est une variante de la course d’orientation pédestre. Il s’agit d’un sport reconnu Haut Niveau par le ministère des sports. Cette discipline est affiliée à la Fédération Française de Course d’Orientation. Sa fédération internationale est la Fédération internationale de course d’orientation.

▶ Orient’ show

L’Orient’Show est une course d’orientation organisée sur un terrain délimité (salle de sport, stade de foot, etc.). La différence de l’Orient’Show par rapport à la course d’orientation « classique » : la durée de l’épreuve est comprise entre 20 et 180 secondes avec une distance variant de 100 à 400 mètres. Voici les principales différences : les spectateurs peuvent suivre la course du départ à l’arrivée, l’épreuve est accompagnée de commentaires et de musique. L’épreuve a été introduite en France par VALMO, club de course d’orientation de Villeneuve-d’Asq Lille Métropole, et provient à l’origine des pays d’Europe de l’Est.

 

▶ L’orientation de précision

L’orientation de précision — en anglais : Trail Orienteering — est une discipline de course d’orientation basée sur la lecture et l’analyse du terrain à l’aide d’une carte. Les compétiteurs doivent identifier sur le terrain les points indiqués sur la carte à distance tout en restant sur des itinéraires carrossables et utilisables en fauteuil roulant (électrique ou non). Pourvus d’une carte et avec seulement l’aide d’une boussole, ils choisissent la balise parmi une grappe de balises, qui représente celle indiquée par le centre du cercle imprimé et la définition du poste fournie. L’identification des bonnes balises nécessite une habileté et une adresse d’esprit mais ne sanctionne pas une habileté ou dextérité motrice particulière. Le classement ne se fait donc pas par une rapidité d’exécution d’un parcours. Les cartes sont généralement à l’échelle de 1:5 000.

CO de précision

▶ Autres disciplines

Radiogoniométrie sportive

La radiogoniométrie sportive — également appelée « chasse au renard » dans sa version ludique — est une course d’orientation chronométrée qui combine à la fois les techniques de la radio-localisation, l’utilisation de cartes topographiques et l’usage d’une boussole. Il s’agit de trouver des balises radioélectriques à l’aide d’un équipement de radiogoniométrie composé essentiellement d’un récepteur radio, d’atténuateurs et d’une antenne directive.

C’est l’Union internationale des radioamateurs (IARU, International Amateur Radio Union) qui en établit les règles et organise les compétitions internationales de l’ARDF (Amateur Radio Direction Finding).

La radiogoniométrie sportive est très populaire dans les pays de l’Europe de l’Est, en Russie ou en Chine où elle fait partie des programmes d’éducation physique à l’école.

En radiogoniométrie sportive on utilise des fréquences radio soit dans la bande radioamateur des 2 mètres, soit dans la bande des 80 mètres, ceci parce que ces bandes sont disponibles pour tous les radioamateurs, quel que soit leur pays. Au Royaume-Uni, on trouve des compétitions dans la bande des 160 mètres avec des règles un peu différentes.

Il y a encore la course de nuit (qui se pratique à l’aide d’une lampe frontale et la plus difficile à réaliser, (premier championnat de France en 1974 – Dr André Hallouard (CS Donaueschingen), 1er champion de France) encore très actif dans le domaine du sport (course orientation et golf), le raid (qui peut prendre plusieurs jours), le ski d’orientation (qui se pratique en général sur un domaine de ski de fond) la rand’orientation (sans chronométrage, l’important étant de faire savoir à l’organisateur qu’on a terminé), la course-ficelle (pour les tout petits), la course jalonnée (pour les débutants), la Rogaine (course au score de 12 à 48 heures), la Farsta et le virtuel grâce à des jeux comme Catching Features notamment.

 
 

La radiogoniométrie sportive 

Si cette lecture a été une révélation pour vous, c'est qu'il est temps de nous rejoindre !

Nos courses

Adhérer à Vik’azim.

Histoire

Fléché allemand

Théorie

Balises de couleurs

Applications

Trail’O

Circuits

Suivez-nous sur…

Vik’azim © All rights reserved 2020.