CR Raid FLYING AVENT’HURE


Deux équipes Vikazim sont inscrites et vont covoiturer. Franck et Benoit (FB) ; Seb et Fred (SF). Rdv chez les beaux-parents de Seb et Benoit a 45min de retard….oui il y a des bouchons pour venir en campagne…

On arrive vers 22h30 sur le lieu de compétition, FB dorment en tente et SF dans le 5008. Difficile de trouver le sommeil avec l’autoroute en bruit de fond, la nuit en tente sera des plus fraîches, obligé de remettre des couches en pleine nuit, la course commence déjà bien….

Le lendemain, on constate rapidement que le parc de VTT est bien plus haut de gamme que le raid Polytech 15 jours auparavant. Franck et Benoit font pâle figure avec leurs vélos lestés de parpaings.

On est parti pour un 100kms avec du beau monde…

4kms de trail, SF partent devant pour éviter les bouchons, on est vite dépassés par une dizaine d’équipe notamment la féminine championne de France en titre que l’on verra souvent tout au long du raid. On finit par un escargot à vtt pour aller chercher les cartes. Il y a déjà bouchon… Tibo et Ghislain des petits suisses viennent de partir sur la VTT’O.

VTT’O sur IGN : Fred s’en charge et on roule avec 7-8 équipes qui avancent rapidement. On fera un seul choix sympa par la route pour éviter le dénivelé pour aller à la 8. Mais c’est dans le chemin que Seb va se prendre un salto et se faire bien mal…. Avec une seule carte par équipe Franck s’occupe également de l’orientation IGN, les premiers choix d’itinéraires se font rapidement. Après quelques kms FB se retrouvent seuls, Franck trace un chemin qui évite 4/5 courbes de niveau, on rattrape le retard accumulé lors de l’escargot VTT qui portait bien son nom.

On arrive sur une CO touché coulé où l’on doit aller de balise en balise avec des cases sur notre carte. Seb le gère correctement. On part sur la VTT’O et FB arrive sur la CO. Petits encouragements obligent !!!! Benoit s’occupera de l’orientation et Franck du pointage, pas de difficulté.

VTT’O sur IGN : Fred le fait mais pas facile à voir le bon chemin (les impressions de carte sont moyennes alors le dénivelé pas facile à voir). Après réflexion, on ne fera pas le bon choix notamment pour aller chercher la 17. On a 6 balises en azimut distance à aller chercher, sans difficulté. Les portions empruntées sont assez roulantes, quelques hésitations pour FB sans conséquence.

Tir à l’arc pour 1 concurrent : Fred et Benoit touchent 3 fois donc 15min de gagner.

Epreuve // : Seb en VTT’O et Fred en CO : on se rejoint à l’arrivée quasi en même temps. (Pas mal de dénivelé en CO et assez vert). Du côté FB, Franck prendra le VTT et Benoit la CO, nous arrivons à quelques minutes l’un de l’autre ce qui permettra à Franck de bien apprendre la mémo qui arrive.

On enchaîne avec un Run & bike mémo puis CO photo puis run & bike mémo, sans difficulté. Petit moment de solitude du côté FB, impossible retrouver 2 photos durant l’épreuve, quelques minutes de perdues…en plein cagnard.

Seb gère bien le VTT couloir pour nous emmener à la CO « gros déniv ». Elle porte bien son nom….La chaleur et le dénivelé nous assomment….Technique et cadre très sympas. Tibo et ghislain finiront cette CO quand on la commencera…. FB arrivent quand nous on termine. La température commence à être étouffante, le thermomètre indique 27° à l’ombre : ça chauffe ! On profite de sanitaires pour s’hydrater….

VTT fléché allemand, épreuve pour les Vikazim…. hé bien les deux équipes Vikaz feront les mêmes erreurs, à 45 minutes d’intervalle ! (Chemin le long du cimetière nous coûte 10min) Seb reprend la carte et nous sort de ces boulettes, ouf ! Seb pourrait accélérer mais Fred est un peu dans le dur, ça commence aussi à chauffer pour Benoit, là CO gros déniv a laissé des traces.

Fred remet pour la 10e fois sa selle qui ne fait que descendre….grosse galère ! Un temps fou perdu…et un agacement grandissant !

Canoë 1 h maxi. On prend le canoë de Tibo qui nous dit qu’il a pris 6 balises sur les 10 possible…On est plutôt bons dans cette activité mais cette fois se sera avec pagaie simple et là on est beaucoup moins bons …. Dommage on ne ramènera que 7 balises. Du côté de FB on se sait moins costaud sur cette section, déjà bien entamé physiquement elle promet d’être compliquée. Ça n’a pas manqué, après 20 minutes le couperet tombe, Benoit est en souffrance, frappé de plein fouet par des crampes intestinales… plus rien ne rentre, tout ressort ! Nous finissons quand même 6 balises, c’est un moindre mal.

VTT mémo pour aller faire du tir à la carabine pour Fred et Tyrolienne pour Seb. 10Min de gagné au tir. Choix stratégique côté FB, Franck s’occupera de la Tyrolienne et du retour avec la grosse côte pour que Benoit récupère. Le temps est arrêté, une demi-heure de pause pour remettre l’estomac dans le bon sens … pas de chance, un verre de coca fait un aller/retour en moins de 5 minutes…

Seb nous fait un super VTT roadbook toujours en m’attendant…. Les galères se ressemblent pour les deux équipes, Franck attend également.

On arrive sur un terrain militaire pour une CO séparée. On finit ensemble car Seb fera une petite boulette. Benoit et Franck finiront également ensemble, mais le raid prend la tournure d’une épreuve de survie. La protection civile pointe le bout de son nez avec l’idée de mettre Benoit hors course… ça passera de justesse : l’arrivée va être difficile à atteindre.

On arrive enfin à la dernière section VTT’O sur IGN. On trace avant de partir et Seb s’en charge. Fred va faire cette épreuve au moral en serrant très fort les dents. Beaucoup de dénivelé pour finir ce raid super sympa ! Pour FB, cette section prendra presque 1h de plus que le temps « normal ». Les coups de pédales sont lourds, Franck nous trace un itinéraire presque parfait, heureusement ! Voilà l’arrivée, la fin d’un calvaire qui aura duré de nombreuses heures. Bilan de l’histoire : 6h30 pour les 65 premiers kms et 5h pour les 35 derniers…

Un grand merci aux organisateurs !

On termine 9e avec un petit regret car sans les soucis mécaniques de selle on aurait pu être 5e. On se douche, mange et se repose en attendant les copains Vikaz. Ils arriveront de nuit avec un Benoit malade depuis le canoë, certainement de l’hyperthermie… dans le dur durant 35kms et en perdition dans les 10 derniers kms, la fin du raid se fera au mental. Le classement tombe, FB sont 34ème, grosse déception, sans cette fin de raid chaotique le top 20 était accrochable.

Nous décidons de dormir un peu avant de rentrer chez nous sur le petit matin.

Cliquez sur une photo pour accéder à la galerie complète

Vik’Azim sur les réseaux

Vik’azim © All rights reserved 2020.